Chalet de luxe en Valais versant sud d’Arbaz à 1300 mètres d’altitude

Chalet de luxe en Valais

L’architecte Sophie Morard crée avec ce chalet résidentiel un équilibre entre l’architecture locale typique et l’élégance ­contemporaine. Dès le premier abord, la vue sur le panorama montagneux et l’espace bien-être créent une ­ambiance propice à la détente.

A quelques minutes de Sion, ce chalet est situé sur le versant sud d’Arbaz à 1300 mètres d’altitude, il offre une vue dégagée à 180 degrés sur la vallée du Rhône et les Alpes. L’architecte de She Architecture, Sophie Morard, a été mandatée pour concevoir une maison qui offrirait au propriétaire et à ses invités un lieu de détente où ils pourraient profiter de la tranquillité de la nature, avec un concept d’espace fonctionnel dans différentes zones d’utilisation. Les principales préoccupations du propriétaire concernaient la création d’un espace privé, d’un espace pour les invités et où se réunir, ainsi qu’un espace pour les loisirs avec l’utilisation de matériaux naturels. Sinon, la créativité et le talent de Sophie Morard avaient toute latitude. 

Plusieurs toits pour un espace

Sophie Morard et son équipe, s’inspirant de la situation à flanc de colline, du panorama alpin et de l’architecture environnante, ont divisé le chalet en plusieurs volumes imbriqués et réparti les différentes fonctions de la maison par niveaux. L’accès à la propriété se fait par le côté nord et au niveau de la rue. A côté du garage et derrière un portail en acier, une cour intérieure pavée s’ouvre au visiteur, elle donne accès aux écuries. L’étage supérieur, situé au niveau de la rue, forme l’espace privé du client avec une chambre principale, une salle de bain, un dressing, un bureau et une terrasse astronomique. Les invités sont accueillis au niveau intermédiaire. Ils peuvent y accéder par un escalier couvert ou par un ascenseur depuis le garage. Une cuisine avec une cave à champagne, une grande table à manger et un salon, dont la hauteur est accentuée par un chandelier sculptural, invitent à un moment de convivialité chaleureux. Cette zone est entourée d’une grande terrasse avec cuisine extérieure. Deux chambres d’hôtes avec salles de bains privées complètent le programme des pièces à cet étage. 

Le troisième niveau en contrebas du jardin est dédié aux loisirs. Avec un pavillon de yoga dans le jardin, une salle de fitness avec vue, une zone bien-être avec salle de massage, hammam, jacuzzi et ­piscine ainsi qu’un vestiaire et un bar, l’ambiance évoque ­davantage un hôtel spa sophistiqué qu’un chalet résidentiel. La piscine de 25 mètres de long est un point focal. Elle commence à l’intérieur de l’espace bien-être et se termine à l’extérieur, sur la pente. «Le mur de verre au fond de la piscine crée une sensation d’infini, comme si l’on plongeait dans la vallée», explique Sophie Morard. Une salle de cinéma est également à la disposition du propriétaire et de ses invités. 

Des matériaux restreints mais naturels

Basée sur l’idée des différents niveaux fonctionnels, la différenciation se retrouve également dans l’architecture intérieure du chalet. Le niveau supérieur, privé, a le design le plus chaleureux et met en valeur l’artisanat de menuiserie avec beaucoup de bois ancien. Le niveau central est plus léger et plus ouvert – avec de grandes ouvertures de fenêtres, des plafonds blancs et des murs à la chaux qui se détachent du plancher de bois. Le sous-sol est plus minéral avec des tons blancs pour les murs et les planchers. Le bois de chêne blanchi et le sol en céramique dominent le tableau d’ensemble. Ici aussi, tous les meubles encastrés ont été conçus et fabriqués sur mesure par des artisans locaux. Les murs extérieurs créent un support optique à travers le vieux bois et la pierre naturelle, celle-ci passant également comme un fil rouge à travers tous les niveaux à l’intérieur de la maison. Les détails, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, reflètent la passion du propriétaire pour son élevage de chevaux. «C’est le premier cheval, Ankie, qui est représenté en plusieurs endroits au niveau principal de la maison», explique l’architecte. 

L’intérieur et le jardin sous un éclairage parfait

L’éclairage a toujours une grande importance pour moi lors de la conception d’une maison», dit Sophie Morard. Un éclairage bien utilisé a la capacité de changer et d’embellir l’atmosphère d’un intérieur et de mettre en valeur les éléments extérieurs. Le concept d’éclairage se compose de sources lumineuses graduables. «Nous avons également intégré des luminaires à LED pour accentuer les différentes masses de toit», poursuit-elle. La plupart des lumières sont encastrées et discrètes. Sophie Morard a créé des points d’intérêt marquants avec des luminaires suspendus de grande taille. 

Des projecteurs fixes et des sources lumineuses à lumière diffuse sont utilisés à l’extérieur. Ils éclairent les allées après le coucher du soleil et mettent en valeur les plantations. Même en hiver, lorsque tout est recouvert de neige, l’éclairage crée une atmosphère magique. 

Chaque niveau du chalet est prolongé par un espace extérieur spacieux et organique. Un escalier relie la cour pavée de pierre naturelle et la pelouse panoramique. Les talus intermédiaires sont plantés de fleurs sauvages et conservent une structure grâce à des murs de pierres sèches. Dans le parfum des pins et la beauté des plantes alpines indigènes ainsi que le silence et la puissance des montagnes à l’horizon, ce chalet crée non seulement un équilibre entre l’architecture locale typique et l’élégance contemporaine, mais génère aussi un équilibre intérieur certain.

Source: idea.blverlag

L’architecte : Sophie Morard

Comparer les annonces

Comparer