Le pass sanitaire est loin d’être un nouveau concept – Certificat COVID

Le pass sanitaire est loin d'être un nouveau concept - Certificat COVID

Si certains pays ont déjà mis en place des exigences en matière de pass sanitaire ou de preuve de vaccination pour les voyageurs, d’autres vont encore plus loin. En effet, plusieurs exigent le pass sanitaire pour des activités faisant partie de la vie quotidienne. Même si ces exigences ont pour but principal d’encourager davantage de personnes à se faire vacciner, elles font bien des mécontents.

Le pass sanitaire est loin d’être un nouveau concept. Pendant de nombreuses années, les voyageurs vers certains pays ont été soumis à l’obligation d’avoir la carte jaune de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il s’agit, en effet, d’une carte de vaccination qui répertorie les différents vaccins qui vous ont été administrés. Mais ces derniers mois, pandémie oblige, le pass sanitaire a pris les devants de la scène en raison des exigences en matière de vaccination contre la COVID-19 mises en place par de nombreux pays. Même s’il n’existe pas encore d’uniformité en ce qui concerne le pass sanitaire, l’Union européenne a mis en place le certificat numérique COVID de l’UE alors que l’Association du transport aérien international (IATA) a introduit le « Travel Pass ».

Les exigences en matière de pass sanitaire

Certains pays sont allés encore plus loin en mettant en œuvre des mesures plus strictes avec des exigences nationales en matière de pass sanitaire. La France, à titre d’exemple, vient d’introduire de nouvelles règles à l’intention des touristes et visiteurs. Le pass sanitaire est désormais obligatoire pour accéder aux lieux culturels tels que les cinémas, les salles de concerts ou encore les parcs à thème qui accueillent plus de 50 personnes à compter du 21 juillet 2021. Selon les autorités françaises, des règles encore plus strictes devraient entrer en vigueur à partir de début août 2021. Selon ces nouvelles règles, le pass sanitaire sera obligatoire même pour accéder à des lieux tels que les cafés et les salles de sport. Un sujet chaud qui divise les Français, y compris ceux de l’étranger, certains d’entre eux s’opposant fermement à ces nouvelles exigences.

Mais la France n’est pas le seul pays à avoir mis en place des exigences nationales en matière de pass sanitaire. Selon les médias internationaux, d’autres pays européens, comme le Danemark, ont aussi introduit des restrictions sanitaires strictes. Le « Coronapass » est un pass sanitaire qui permet à la population d’accéder aux endroits comme les salons de coiffure ainsi que les restaurants, parmi tant d’autres, afin de profiter un maximum de la vie quotidienne. L’Autriche a introduit un système similaire afin de contenir la pandémie. Il n’empêche que dans d’autres pays comme l’Allemagne et le Portugal, les exigences en matière de pass sanitaire ne s’appliquent pas à l’échelle nationale.

Moni De Alwis, une expatriée française au Portugal, s’est confiée à Expat.com. « Avec mon époux, nous avons pris notre retraite ici, au Portugal. Nous sommes entièrement vaccinés et avons téléchargé nos certificats COVID numériques de l’UE. La plupart de nos amis en ont fait de même. La vie commence à reprendre son cours même si notre ville a récemment basculé dans la catégorie des régions à haut risque. Nous sommes autorisés à rencontrer jusqu’à six amis maximum, manger au restaurant, aller à la plage, etc., dans le respect des consignes sanitaires. Nous avons toutefois l’impression d’avoir perdu un an et demi de nos précieuses vies à cause de la pandémie. Nous espérons sincèrement que les gens réaliseront rapidement l’importance de se faire vacciner, non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour le bien de tous. C’est la seule façon pour que nous puissions enfin reprendre une vie normale ».

Le Royaume-Uni dispose également de son « NHS Covid Pass », qui, toutefois, n’est pas encore une exigence obligatoire pour entrer dans de nombreux endroits. Il n’empêche qu’avoir ce pass présente de nombreux avantages. Selon les médias britanniques, ce laissez-passer ou un équivalent provenant d’ailleurs supprimera les exigences de quarantaine pour les adultes entièrement vaccinés en provenance de la plupart des pays de la liste orange. Les exigences en matière d’auto-isolement sont toutefois maintenues au retour de France. Par ailleurs, les médias internationaux indiquent que les exigences d’auto-isolement seront bientôt supprimées pour les adultes entièrement vaccinés au Pays de Galles, ainsi que pour les adultes entièrement vaccinés et les moins de 18 ans en Angleterre, même en cas de contact proche avec une personne ayant contracté le virus.

Mais même si de nombreux pays sont en train de mettre en place des systèmes de pass sanitaire, la résistance contre de telles mesures se renforce, que ce soit du côté des citoyens ou des expatriés. Beaucoup de personnes soit ne font pas confiance aux vaccins ou ne souhaitent pas être quasiment obligés de se faire vacciner. D’un autre côté, il y a aussi ceux qui reconnaissent l’importance de se faire vacciner pour leur propre sécurité et celle des autres.

L’impact des exigences de vaccination sur la vie des expatriés

Le fait qu’il n’existe pas encore d’uniformité en matière de pass sanitaire au niveau mondial est un élément complexe pour ceux qui ont prévu de voyager ou s’expatrier très prochainement. Par exemple, les vaccins approuvés par l’OMS ne sont pas acceptés et reconnus par tous les pays. Malheureusement, à ce jour, il n’y a aucune possibilité de choisir son vaccin, alors ceux qui choisissent de se faire immuniser doivent simplement se contenter de ce qui est disponible. Il y a aussi ceux qui ont reçu des vaccins différents pour les deux doses. Il s’agit d’un véritable casse-tête qui n’est pas prêt d’être résolu.

Pour les expatriés qui vivent dans des pays ayant mis en œuvre certaines règles en matière de vaccination et de pass sanitaire, il n’y a pas d’autre choix que s’adapter à la façon dont les choses sont faites. Dans la plupart de ces pays, et dans certaines régions en particulier, le pass sanitaire fait déjà partie de la vie de tous les jours.

Rachael Matthews, qui vit actuellement en Allemagne, nous livre ses impressions. « L’Allemagne a choisi de confier aux pharmacies la responsabilité de remettre le pass sanitaire à la population. Il est vrai qu’il y a eu quelques problèmes de démarrage, mais au moment où nous étions éligibles pour obtenir le nôtre, cela ne nous a pas pris plus de deux minutes. Les restrictions se sont quelque peu assouplies depuis que nous avons obtenu nos pass sanitaires et j’ai donc rarement utilisé le mien. Je l’ai cependant utilisé à mon arrivée à Paris. Les responsables de la santé attendaient à la gare pour vérifier le statut de tous les passagers entrants. Tout ce que j’ai eu à faire était de produire le document qui m’avait été remis par la pharmacie et ma carte d’identité. Le fonctionnaire a vérifié que j’avais eu ma deuxième dose du vaccin depuis plus de 15 jours et que les noms qui figuraient sur les deux documents étaient les mêmes. Si vous voyagez avec un enfant, assurez-vous de vérifier les exigences d’entrée qui s’appliquent à lui. Si les jeunes enfants sont autorisés à voyager avec un parent vacciné sans avoir à se soumettre à un test, l’âge peut varier d’un pays à l’autre.

Il est donc important pour les expatriés de garder un œil sur les règles en vigueur dans leur pays d’accueil ainsi que tous les pays dans lesquels ils souhaitent voyager, y compris leur pays d’origine, en attendant de voir les prochains développements en matière de pass sanitaire.

source: Expat

Comparer les annonces

Comparer