Quarantaine : règles à observer pour les voyageurs entrant en Suisse

Office fédéral de la santé publique de Suisse

Office fédéral de la santé publique de Suisse


11.9.2020 – Chez les pays voisins de la Suisse, seuls certains territoires où le plafond est dépassé figurent sur la liste des États et zones présentant un risque élevé d’infection. Les régions frontalières font actuellement figure d’exception. L’ordonnance modifiée entrera en vigueur le 14 septembre 2020.

Avec cette décision du 11 septembre 2020, le Conseil fédéral adopte une approche régionale comme c’est le cas dans d’autres pays : seuls certains territoires, et non pas un pays entier, peuvent figurer sur la liste des États et zones à risque élevé d’infection.

Exception concernant les régions frontalières

Les régions frontalières des pays voisins de la Suisse peuvent être exclues de la liste. Par cette décision, le Conseil fédéral prend en compte les échanges étroits pratiqués avec les régions frontalières aux plans économique, social et culturel. Parallèlement, en agissant ainsi, il répond au nombre croissant d’infections observé en Suisse et dans plusieurs États voisins, notamment en France. Actuellement, les frontaliers ne sont pas soumis à l’obligation de quarantaine.

Agir de manière responsable

Le Conseil fédéral mise toujours sur la responsabilité individuelle. Si possible, évitez de vous rendre dans une région à risque, ou placez-vous en quarantaine au retour d’un tel déplacement.

Dérogations à la quarantaine

Les groupes de personnes suivants sont désormais exemptés de l’obligation de quarantaine :

  • Les personnes travaillant dans les milieux culturels après une manifestation culturelle.
  • Les sportifs après une compétition sportive.
  • Les participants à un congrès spécialisé.

Conditions liées à la dérogation pour ce groupe : un plan de protection est appliqué pour ce type d’évènement à l’étranger.

  • Les personnes qui, pour des motifs professionnels ou médicaux impérieux sans possibilité d’ajournement, doivent se rendre dans une zone à risque.

Conditions liées à la dérogation pour ce groupe : le séjour à l’étranger ne dépasse pas cinq jours, un plan de protection est appliqué.

Base de calcul adaptée concernant la quarantaine 

Le Conseil fédéral a adapté, dans l’ordonnance COVID-19 « mesures dans le domaine du transport international de voyageurs », la bases de calcul concernant la quarantaine. Si une personne a séjourné dans un premier temps dans un territoire à risque élevé d’infection puis dans un pays sans risque élevé, les autorités cantonales peuvent en tenir compte dans leur calcul et réduire la durée de la quarantaine.

L’obligation de quarantaine est en vigueur depuis le 6 juillet 2020

Depuis lors, toute personne entrant en Suisse après avoir séjourné dans un État ou une zone à risque élevé d’infection doit se placer en quarantaine pendant dix jours. Par cette mesure, le Conseil fédéral veut empêcher autant que possible l’introduction et la propagation du coronavirus.

Informations complémentaires

Source: Office fédéral de la santé publique de Suisse

Comparer les annonces

Comparer