Réformes Fiscales Immobilières en Italie (2016)

Réformes Fiscales Immobilières Italie

« Réformes Fiscales Immobilières en Italie (2016) : Avantages et Nouveautés pour les Propriétaires »

Introduction : L’année 2016 a été marquée par des changements significatifs dans la fiscalité immobilière en Italie, particulièrement en ce qui concerne l’Impôt Municipal sur les Propriétés (IMU) et la Taxe pour les Services Indivisibles (TASI) liés aux résidences secondaires. Cet article offre un aperçu des réformes clés introduites par la loi de stabilité de 2016 et des avantages qu’elles proposent aux propriétaires.

Suppression de l’IMU et de la TASI pour la Maison Principale

La loi de stabilité d’octobre 2015 a aboli l’IMU et la TASI pour les résidences principales, à l’exception des propriétés de luxe. Les catégories cadastrales A1, A8 et A9, englobant les propriétés de prestige, villas et châteaux, restent assujetties à ces impôts.

Taux Réduit pour les Propriétés de Luxe

Les propriétés de luxe relevant des catégories A1, A8 et A9 peuvent bénéficier d’un taux réduit de 0,40%, et cette réduction peut être ajustée par résolution municipale. Une déduction de 200 euros est également envisageable, s’appliquant aux dépendances sous les catégories C2, C6 et C7.

Exonération pour les Logements Sociaux et Étudiants

Les logements sociaux et ceux appartenant à des sociétés de construction avec propriétés indivises sont exemptés de l’IMU s’ils servent de résidences principales, y compris les logements destinés aux étudiants.

Exonération pour la Résidence du Conjoint Séparé

La nouvelle loi prévoit l’exonération de l’IMU pour la résidence attribuée au conjoint suite à la séparation légale, à l’annulation ou à la dissolution des effets civils du mariage.

Avantages pour les Italiens Inscrits à l’AIRE

Les Italiens inscrits à l’AIRE peuvent bénéficier de ces avantages pour une seule propriété et ses dépendances, à condition que l’unité locale ne soit ni louée ni prêtée.

Facilités Additionnelles via les Résolutions Municipales

Les municipalités peuvent introduire des facilités fiscales supplémentaires par le biais de résolutions, offrant des réductions ou exemptions pour des situations spécifiques, telles que les personnes hospitalisées.

Propriétés en Italie pour les Étrangers Résidant à l’Étranger

La question des propriétés en Italie appartenant à des étrangers résidant à l’étranger est également examinée. Il est crucial de déterminer si ces biens peuvent être considérés comme résidences principales pour bénéficier des avantages d’IMU et de TASI.

Critères pour la Résidence en Italie pour les Étrangers

Pour qu’une personne étrangère soit considérée comme résidant en Italie, elle doit respecter les critères d’établissement d’une résidence principale, impliquant une résidence stable habituelle du propriétaire et de sa famille.

Source : Cabinet de l’Avocat Italien Magaraggia

Compare listings

Comparer
French