Analysez vos besoins avant d’acheter un logement en propriété

Pour la plupart d’entre nous, l’achat d’une maison ou d’un appartement constitue la décision financière la plus importante de notre vie. Il vaut donc la peine d’investir un peu de temps pour l’analyse des besoins et de bien réfléchir à ce que vous voulez et à ce dont vous avez besoin surtout.

Souhaitez-vous profiter du panorama depuis votre balcon ou terrasse ? Ou attachez-vous plus d’importance à un jardin verdoyant ?

(rh) Chacun est différent et formule des attentes différentes envers son logement. Vous devriez y penser avant de dépenser de l’argent pour une maison ou un appartement. Pour vous aider à réaliser une analyse de vos besoins, nous avons réuni pour vous des questions abordant trois thèmes importants : vos habitudes, l’objet et la question de savoir si vous souhaitez vivre en ville ou à la campagne. Les réponses vous aideront à choisir l’objet qui vous convient.

Habiter en ville ou à la campagne ?

Fin 2018, plus de 8,5 millions de personnes résidaient en Suisse. Un quart d’entre elles vivent dans les zones rurales et trois quarts dans les régions urbaines. Depuis 1998, nos villes et agglomérations croissent plus vite, car il y a plus de gens qui quittent la campagne pour la ville qu’inversement. Ceci s’applique en particulier aux trois métropoles Zurich, Genève et Lausanne ainsi qu’à la plupart des villes autour de Zurich. Les principales raisons de la croissance de nos villes sont notre travail et notre style de vie. D’une part, de plus en plus d’entreprises vont s’installer en ville ou dans les communes limitrophes, y amenant des emplois. D’autre part, la vie urbaine attire surtout les jeunes ou les personnes intéressées par la vie culturelle. Pourtant, il existe également une réaction inverse : les familles et les gens en quête de tranquillité après le travail s’installent de plus en plus à la campagne.

Quelle est à vos yeux la valeur réelle de votre temps ?

La décision « ville ou campagne » repose souvent sur des motifs financiers. À la campagne, les logements en propriété coûtent moins cher qu’en ville ou dans les agglomérations. Mais nombreux sont ceux qui oublient la nécessité de posséder une seconde voiture, car le hameau idyllique choisi est isolé et ne possède ni école, ni épicerie. Sans oublier les deux heures qu’il faut investir chaque jour pour se rendre au travail. En capitalisant les frais de déplacement quotidiens – temps, plus abonnement des TP ou voiture – on se rend vite compte que les longs trajets pour se rendre au travail ne sont pas rentables, car les frais de déplacement quotidiens dépassent l’avantage lié aux prix d’achat plus faibles. De plus, les avantages fiscaux, acquis en général au travers des prix de terrain plus élevés, ne font la différence qu’à partir d’un revenu imposable de 120 000 francs. À vous de déterminer et de calculer (honnêtement) si la vie à la campagne est réellement plus avantageuse pour vous.

source: infomaison

Comparer les annonces

Comparer