Impôt sur la Propriété et la Fortune au Portugal

Impôt sur la Propriété et la Fortune au Portugal

Impôt sur la Propriété et la Fortune au Portugal : Comprendre les Obligations Fiscales des Propriétaires

Lorsqu’on devient propriétaire immobilier au Portugal, il est essentiel de comprendre les différentes obligations fiscales qui accompagnent cette acquisition. De l’impôt sur les plus-values à l’impôt foncier en passant par l’impôt sur la fortune immobilière et l’impôt sur les revenus locatifs, cet article vous guidera à travers le paysage fiscal portugais.

Impôt sur les Plus-Values

L’impôt sur les plus-values au Portugal s’applique à la vente de biens immobiliers ou d’autres actifs. Les taux varient en fonction de la catégorie du contribuable. Les particuliers sont soumis à un taux de 28 %, tandis que les sociétés et les non-résidents paient un taux de 25 %. Les résidents bénéficient d’un avantage fiscal, ne payant des impôts que sur 50 % de leurs gains.

Il existe cependant des exonérations pour les résidents qui vendent leur résidence principale et achètent une autre propriété au Portugal ou dans l’Union européenne, ainsi que pour ceux qui vendent une propriété acquise avant 1989.

Impôt Foncier (IMI)

L’Imposto Municipal sobre Imóveis, ou IMI, est l’équivalent portugais de la taxe d’habitation. Chaque municipalité fixe son propre taux IMI, décidé par l’assemblée municipale.

En zone urbaine, l’IMI varie généralement de 0,3 % à 0,45 % de la valeur du bien immobilier. En zone rurale, un taux de 0,8 % s’applique.

Les propriétaires de biens immobiliers en zone urbaine d’une valeur inférieure à 125 000 € peuvent bénéficier d’une exonération de trois ans de l’IMI, à condition qu’ils résident eux-mêmes dans la propriété.

Des déductions supplémentaires d’environ 20 € par personne à charge sont possibles, et des exonérations existent également pour les personnes à faibles revenus ou celles qui possèdent des logements économes en énergie.

Impôt sur la Fortune Immobilière (AIMI)

Introduit en 2017, l’Adicional Imposto Municipal Sobre Imóveis (AIMI) concerne les propriétaires détenant des biens immobiliers portugais d’une valeur supérieure à 600 000 €. Si vous et votre partenaire possédez conjointement un bien, vous ne paierez l’AIMI que si sa valeur dépasse 1,2 million d’euros.

Indépendamment du statut de résidence, les taux d’AIMI sont de 0,4 % sur la valeur totale pour les biens immobiliers détenus par des entreprises, de 0,7 % pour les particuliers et de 1 % pour les propriétaires de biens d’une valeur supérieure à 1 million d’euros.

Impôt sur les Revenus Locatifs

Si, après avoir acquis votre bien, vous décidez de le mettre en location, vous serez soumis à l’impôt sur les revenus locatifs. Les revenus locatifs nets sont imposés à un taux forfaitaire de 15 %.

En conclusion, la compréhension des obligations fiscales est cruciale pour tout propriétaire immobilier au Portugal. En naviguant intelligemment dans le paysage fiscal, vous pourrez optimiser vos investissements et éviter les surprises désagréables. N’hésitez pas à consulter un conseiller fiscal ou un expert en immobilier pour obtenir des conseils personnalisés en fonction de votre situation.

Compare listings

Comparer
French