Plus de 75’000 appartements vides en Suisse

Les surfaces vacantes de logements en propriété reculent pour la première fois depuis longtemps

Le taux de vacance continue de progresser sur le marché suisse du logement, mais pas dans tous les segments: si les appartements locatifs restent souvent vides, le tableau est bien différent pour les logements en propriété, où le taux de vacance des logements a diminué pour la première fois depuis des années.

Le nombre de logements locatifs inoccupés continue d’augmenter fortement

Le parc de logements vacants en Suisse a augmenté cette année pour la dixième fois consécutive. L’Office fédéral de la statistique décompte 75 323 logements vacants au 1er juin 2019, soit 1,66% de l’ensemble du parc de logements. Toutefois, la progression était nettement plus faible que durant les années précédentes.

Les logements locatifs expliquent à eux seuls cette augmentation. Leur taux de vacance a progressé à 2,64% au cours des douze derniers mois et ainsi plus que doublé en dix ans. La situation est très différente au niveau des logements en propriété.

Les surfaces vacantes reculent dans le logement en propriété

Pour la première fois depuis 2011, on relève un léger recul des surfaces vacantes parmi les logements en propriété (-72 logements). Ce repli s’explique par une baisse du nombre d’appartements inoccupés en propriété. En revanche, les surfaces vacantes ont légèrement progressé parmi les maisons individuelles. Cette évolution tient d’une part au fait que le nombre de permis de de construire émis pour des appartements en propriété et des maisons individuelles a encore reculé l’année dernière, avec un repli de plus de 10%. D’autre part, la bonne situation économique et la baisse des taux d’intérêt hypothécaires ont visiblement encouragé les projets d’accession à la propriété.

Le fossé villes-campagnes se creuse pour ce qui est du taux de logements vacants et de la propriété

L’offre de logements est particulièrement limitée dans les cinq plus grandes villes suisses. Le taux de logements vacants y a stagné au cours des douze derniers mois et se trouve toujours à un niveau bas, de seulement 0,46 %. En revanche, le taux de logements vacants s’est accru dans de nombreuses régions rurales et dans les communes périurbaines. Dans les cantons connaissant déjà une suroffre, à savoir Soleure, Thurgovie et le Tessin, le taux de logements vacants dépasse aujourd’hui parfois 3%, un taux bien supérieur à la moyenne. Le fossé villes-campagnes s’est donc encore creusé sur le marché suisse du logement.

Moniteur immobilier 3e trimestre

Avec le Moniteur immobilier du Credit Suisse, vous restez à la pointe de l’évolution actuelle du marché immobilier suisse. Découvrez dans quelles régions les surfaces vacantes sont actuellement particulièrement élevées, et où les appartements disponibles sont de plus en plus rares.Téléchargement PDF

Le nombre de logements vacants sur le marché suisse continue de croître

Le nombre de logements vacants sur le marché résidentiel suisse devrait continuer d’augmenter en 2020 malgré la baisse du nombre de permis de construire délivrés. Cette évolution est à nouveau due aux logements en location, pour lesquels le taux de vacance devrait encore progresser vers les 3% l’année prochaine, et se stabiliser à moyen terme à un niveau supérieur à la moyenne. Parmi les logements en propriété, la demande devrait dépasser l’offre de nouveaux logements ces prochains trimestres, malgré la hausse des prix.

Source: Credit Suisse

Comparer les annonces

Comparer