Real Estate Indices Immobiliers suisses 4ème trimestre 2020

SWX IAZI Real Estate Indices Immobiliers suisses 4ème trimestre 2020

Le marché de l’immobilier résidentiel résiste à la crise

En termes économiques, le début de la nouvelle année 2021 est teinté d’un optimisme prudent. Les conjoncturistes prévoient une croissance solide du produit intérieur brut pour 2021. L’année dernière, le marché immobilier s’est avéré résistant à la récession, en particulier dans le segment résidentiel. Au quatrième trimestre 2020, l’indice «SWX IAZI Private Real Estate Price Index» pour le marché résidentiel privé (villas et appartements en PPE) affiche une augmentation de 1.1% (trimestre précédent: 0.3%). Les personnes qui ont investi dans le segment «résidentiel» (logements en propriété ou immeubles de rapport) en 2020 ne se sont pas trompées.

Ce constat se reflète également dans l’évolution des cours boursiers des investissements immobiliers indirects. Les résultats des fonds immobiliers et des sociétés immobilières cotées en bourse sont particulièrement positifs. Dans certains cas, leurs performances boursières en 2020 ont affiché une augmentation allant jusqu’à 20%, voire plus. En revanche, les sociétés qui ont principalement investi dans des immeubles à usage commercial se sont souvent retrouvées sous pression. La pandémie laisse des traces très nettes dans ce segment.

Prix de transaction de l’immobilier résidentiel

Au quatrième trimestre, la croissance des prix des appartements en PPE est restée constante à 1.5% (trimestre précédent: 0.8%). Sur une base annuelle, elle a augmenté de 0.8% pour s’élever désormais à 4.0%. Comparativement, la croissance des prix des villas a été un peu plus faible et s’est établie à 0.7%. Sur une base annuelle, elle a légèrement diminué dans ce segment pour atteindre 2.1% (trimestre précédent: 2.4%). «Avec la crise du coronavirus, le logement est clairement devenu une priorité pour de nombreuses personnes», déclare Donato Scognamiglio, CEO du CIFI, «et je pense que cela a entraîné, pour nombre d’entre elles, un désir d’optimiser leur cadre de vie», poursuit-il. Les conditions de financement pour acquérir ses quatre murs sont toujours attrayantes et ont stimulé la demande. Sur la première plateforme Internet du pays, le nombre d’abonnements de recherche a, en 2020, augmenté significativement de 40% pour l’immobilier résidentiel. En revanche, la dynamique de construction de logements privés s’est ralentie l’année dernière. La forte demande s’accompagne donc d’un resserrement de l’offre, ce qui devrait continuer à soutenir les prix des appartements en PPE et des villas.

Prix de transaction des immeubles de rapport

Avec une croissance de 0.8% au quatrième trimestre, la hausse des prix des immeubles de rapport a été minime. Sur une base annuelle, les prix ont stagné à 0.0%. Le durcissement des règles de financement des immeubles de rendement et la hausse des taux de vacance ont ralenti la croissance des prix des immeubles de rapport depuis le printemps dernier. «Toutefois, un grand nombre d’investisseurs institutionnels sont toujours à la recherche d’opportunités de placement dans les immeubles de rapport et sont prêts à payer des prix élevés», évoque Donato Scognamiglio. Dans la situation économique actuelle, la perspective d’un redressement des taux d’intérêt s’est à nouveau éloignée. «Pour les investisseurs, il existe par conséquent encore des opportunités d’investissement intéressantes dans l’or en béton.» 

Source: iazicifi

Comparer les annonces

Comparer